Étude de cas

Young Hollywood fournit 150 millions de visionnages vidéos avec Brightcove

Young Hollywood fournit 150 millions de visionnages vidéos avec Brightcove
Grâce à Brightcove, nous savons combien de personnes ont regardé une vidéo et pendant combien de temps elles l'ont regardée, avec la plus grande exactitude.
R.J. WilliamsCEO

L'encodage sensible au contexte de Brightcove réduit les besoins de stockage et de bande passante tout en améliorant l'expérience du spectateur

En tant que leader des producteurs et distributeurs de médias numériques fondés sur la notoriété, Young Hollywood a renforcé sa position de source de divertissement incontournable pour les générations Y et Z. La collection de la société, qui compte près de 5000 heures de programmation exclusive, atteint plus de 150 millions de spectateurs chaque mois, répartis dans plus de 130 pays.

Depuis les balbutiements de Young Hollywood en 2007, son écosystème vidéo numérique a été intégralement pris en charge par des technologies Brightcove, notamment sa plate-forme vidéo et les API associées. L'éditeur met à disposition son contenu en streaming à l'aide du lecteur Brightcove et syndique sa vidéo avec des partenaires via un flux MRSS. Young Hollywood s'appuie également sur les statistiques Brightcove pour analyser les données de performance vidéo à un niveau quasi moléculaire afin de déterminer la manière dont la vidéo a développé sa portée et augmenté l'engagement des spectateurs du monde entier.

En décembre 2017, Young Hollywood a mis en œuvre deux fonctionnalités Brightcove Video Cloud supplémentaires : diffusion dynamique (Dynamic Delivery) et encodage sensible au contexte (CAE). Ces deux fonction ont permis à Young Hollywood de rationaliser l'utilisation de la bande passante tout en réduisant les coûts de stockage et de fonctionnement vidéo. Plus important encore, ces technologies Brightcove ont aidé Young Hollywood à offrir une expérience exceptionnelle à l'ensemble de son nombreux public. Pendant les premières semaines d'utilisation par la société, sa marque éponyme, Young Hollywood, a économisé 20 % d'espace de stockage et 17 % de bande passante. Simultanément, son canal OTT, Young Hollywood TV, réalisait 23 % d'économies en termes de stockage et 35 % en termes de bande passante.

Young Hollywood construit un réseau de distribution solide

Young Hollywood compte dix marques de média différentes, y compris Young Hollywood, Younger Hollywood, Beyond the Athlete, Food Feed, The Code Word, The FanGirl Life, Inside the Look, Ampd Up, The Social Stream ainsi qu'un canal OTT, Young Hollywood TV. Les contenus vidéos de l'ensemble du portefeuille multimédia de la société sont originaux, produits en interne et exempts de toute rumeur calomnieuse ce qui, selon le PDG R. J. Williams, rend les vidéos aptes à être partagées et augmente par conséquent le nombre de visionnages et l'engagement du public. Tandis que certains contenus plébiscités par les célébrités sont des ouï-dire exagérés, Young Hollywood s'attache à générer uniquement des histoires positives. Des célébrités telles que Lady Gaga partagent souvent le contenu de l'éditeur sur leurs propres canaux de distributions et pages Internet puisqu'il s'agit du type de communication qu'elles souhaitent partager avec leurs fans. En se positionnant comme une source fiable et respectueuse puis en développant des relations fortes avec des célébrités talentueuses, Young Hollywood a réussi à créer un réseau de distribution fort à la visibilité phénoménale.

« Ce sont des contenus dont les célébrités sont vraiment fières, ce qui nous aide énormément parce que ça les incite à les partager », explique William. « Ça se produit encore plus aujourd'hui avec l'avènement des réseaux sociaux. Au quotidien, les célébrités nous consacrent des tweets, nous insèrent dans leur Story Instagram et nous publient sur leurs pages Facebook », poursuit-il.

Grâce aux marques soigneusement sélectionnées par la société, chacune d'entre elles ciblant des classes d'âge ou des catégories de personnes spécifiques selon des critères verticaux, Young Hollywood s'assure de la conservation des consommateurs, ou de la « rétention » de son public. William explique :

« Nous avons développé la verticalité et nous prévoyons que notre public passera de Younger Hollywood à Young Hollywood, puis éventuellement à Beyond the Athlete ou à Inside the Look. Les spectateurs pourront jongler entre les marques en fonction de leurs centres d'intérêts et de leur évolution personnelle. »

Young Hollywood syndique des contenus vidéos avec les API Brightcove

Young Hollywood syndique également des vidéos auprès de partenaires distributeurs via un flux MRSS faisant appel aux API CMS de Brightcove. Actuellement, Young Hollywood syndique des contenus vidéos OTT auprès d'une poignée de plate-formes, telles que Vewd (anciennement Opera TV) ou Xumo TV. Barry Cohen, responsable post-production pour Young Hollywood, entre dans les détails :

« Nous configurons un flux sécurisé personnalisé qui nous permet de créer des cibles de diffusion spécifiques à la fois privées et sûres. Ainsi, si nous devons livrer un contenu à une personne se trouvant en Argentine, par exemple, nous pouvons configurer un flux sécurisé, privé et contrôlé spécifique à cette personne. Elle pourra alors bénéficier des ressources dont elle a besoin. Simultanément, nous vérifions si elle active ou désactive la ressource. »

En syndiquant les contenus vidéos et en permettant aux spectateurs d'y accéder au-delà de leurs propriétés propres ou en exploitation, Young Hollywood pilote le développement, la visibilité et la croissance du public de la marque.

« Nous avons mis en place [le flux de syndication] il y a quelques mois, et il rencontre beaucoup de succès », explique David Bell, Directeur des opérations système pour Young Hollywood. « Il donne naissance à un nouveau canal de distribution de notre produit… et pourrait nous ouvrir la porte de différentes zones géographiques à l'avenir. »

Un inventaire publicitaire ciblé par marque pour contribuer à l'augmentation du CPM

Young Hollywood tire parti de sa propre collection de marques de médias de niche et des publics correspondants pour stimuler la valeur globale de l'inventaire publicitaire. La société gère des marchés privés individuels (PMP) par marque et par catégorie de personnes. Elle élabore également des partenariats avec des annonceurs spécifiques à chaque marque. Grâce à cela, Young Hollywood est en mesure de créer un inventaire publicitaire personnalisé et de s'assurer que les contenus publicitaires de ses partenaires sont efficaces auprès des consommateurs.

« Nous observons de près les marques qui diffusent de la publicité ainsi que leur cible de marché », explique William. « Ensuite, nous les affectons à une plate-forme qui leur permettra d'atteindre la clientèle qui leur correspond le plus. »

À mesure que l'éditeur continue d'ajouter des contenus éditoriaux et donc d'élargir sa portée et son auditoire, les PMP de Young Hollywood attirent des annonceurs premium mis en concurrence pour obtenir un inventaire publicitaire de la meilleure qualité possible. Ce savant mélange entre le public attentif de la société et un espace publicitaire précieux permet à Young Hollywood d'augmenter son prix CPM.

Les statistiques Brightcove boostent les revenus publicitaires

Brightcove’s integrated analytics play an important role in the success of Young Hollywood’s ad monetization strategy. Analytics not only provide data critical to determining video best practices; they also offer the company’s production staff a consolidated collection of performance data across third-party sites and platforms. With Brightcove’s analytics tools, Young Hollywood saves both time and money, eliminating the need to subscribe to additional third-party analytics services. Hence, the company is able to track extremely detailed engagement metrics across all of their brands and various distribution points. “Through Brightcove, we know exactly how many people watched a video and for how long they watched it—to a T,” says Williams. “We have accurate analytics that are actually better than those we’d receive from Nielsen or comScore, which both rely on a panel of users as opposed to specific viewers. It’s a good predictor of success for our programming and what remains in the general interest.”

Young Hollywood réduit l'utilisation de la bande passante et laisse entrevoir de futures économies

Chez Young Hollywood, avec notre incroyable réseau de distribution et notre large public, la proposition de contenus haute qualité de la manière la plus efficace possible est notre priorité. La société a intégré des fonctions de diffusion dynamique et d'encodage sensible au contexte de Brightcove pour accélérer les économies internes tout en améliorant la qualité de lecture.

Dynamic Delivery - La diffusion dynamique permet aux utilisateurs de mettre à disposition leurs médias plus rapidement en traitant différents niveaux de qualité en temps réel. Les fichiers sont préparés au format adapté à l'appareil à l'origine de la demande de contenu au moment de la demande, ce qui rend inutile la pré-création et le stockage de multiples combinaisons de débits, formats de diffusion et DRM. Context Aware Encoding - L'encodage sensible au contexte utilise l'apprentissage automatique pour optimiser les paramètres d'encodage en fonction de chaque vidéo et de son contexte de diffusion. Cette technologie éprouvée permet de réduire les coûts de stockage et de bande passante liés à la diffusion de vidéos, sans compromettre la qualité visuelle.

À l'origine, Young Hollywood a configuré ces technologies pour deux de ses marques, à savoir Young Hollywood et Young Hollywood TV. À l'aube de l'utilisation du CAE, les marques ont fait l'expérience d'une diminution de leurs besoins en bande passante et en stockage pouvant aller jusqu'à 35 % et 23 % respectivement. William explique : « D'après l'historique des schémas de visionnage de contenus sur Young Hollywood et Young Hollywood TV, ces innovations au niveau de la plate-forme nous permettent de prédire une utilisation beaucoup plus efficace de la bande passante, sans compromettre l'expérience de visionnage de l'utilisateur final. »