Étude de cas

Rogers Media en tête du marché des médias au Canada grâce aux expériences vidéos numériques

Il existe un lien très important entre les fans de sport qui suivent plusieurs sports à différents moments de la journée et la disponibilité des divers contenus (vidéo, reportages traditionnels, scores, données) sur l'ensemble des dispositifs numériques.
Dale FallonDirector of Digital Product Management at Rogers

Un contenu gratuit et ciblé diffusé sur plusieurs plates-formes augmente les vues et les revenus

Pendant plus d'un siècle, les avancées technologiques ont conditionné les changements de comportement des utilisateurs, obligeant ainsi les éditeurs et les diffuseurs à faire évoluer leur activité. Cette tendance s'est accélérée ces dernières années avec la popularisation des services de diffusion en continu, des vidéos sur les réseaux sociaux et d'autres alternatives aux médias traditionnels. Afin de rester pertinents et rentables dans ce nouvel environnement, les diffuseurs conventionnels sont constamment à la recherche de nouveaux modèles de croissance et de monétisation de leurs publics.

Rogers Media, une des premières sociétés de médias sur le marché canadien, est un exemple d'entreprise ayant réussi son évolution. Rogers Media regroupe sous sa houlette plus d'une centaine de marques diffusant des actualités, du sport et des programmes de divertissement à plus de 13 millions de visiteurs numériques. Connue pour sa longue tradition d'innovation, Rogers Media place la vidéo numérique au centre de son nouveau modèle commercial.

La programmation de contenus vidéos gratuits et fortement personnalisés alimente la croissance du public

Le contenu proposé par Rogers Media comprend une large gamme de programmes nationaux, locaux et régionaux pour la saison actuelle traitant de sujets allant de la politique à la santé, en passant par l'art, ainsi que des programmes de grande écoute achetés aux États-Unis. La société détient également les droits de diffusion des événements sportifs professionnels et amateurs, et met en valeur les équipes qui intéressent le plus les Canadiens. Grâce à ce type de programmation ciblée, Rogers Media garantit à tous les publics l'existence d'un contenu adapté.

L'un des principaux éléments différenciateurs de la marque locale City™ de Rogers Media est sa proposition gratuite de programmes de grande écoute. « Nous sommes la seule chaîne d'importance proposant gratuitement la saison actuelle des programmes », nous dit Kasra Zokaei, directeur du développement des produits numériques chez Rogers. « Notre contenu est financé par la publicité, là où la plupart des autres plates-formes fonctionnent sur le principe de l'abonnement et ne diffusent que le contenu de la saison passée. Notre public n'est pas cantonné au rattrapage de la saison passée. »

La satisfaction immédiate ressentie face à la programmation de contenu récent par ceux qui ne disposent pas d'un abonnement au câble aide Rogers Media à attirer de nouveaux visiteurs. Ce constat est soutenu par la décision de la société de ne pas demander d'authentification pour accéder aux vidéos de Rogers Media, permettant ainsi au public de rattraper sans effort leur retard dans la progression des programmes Cette mesure a contribué à faire de City une destination majeure pour les programmes de grande écoute au Canada.

Les vidéos par application attirent les publics aguerris à la technologie mobile

Plusieurs plates-formes numériques permettent d'accéder aux programmes en direct et personnalisés de Rogers Media : ordinateur de bureau, téléphone mobile, tablette et dispositifs connectés. Dans le cadre de sa stratégie visant à toucher un large public, Rogers Media associe ses chaînes à une application gratuite, permettant à ses utilisateurs de consommer de manière nomade du contenu vidéo à la demande. Rogers Media parvient ainsi à maintenir son public actuel et à toucher de nouveaux visiteurs. "« Notre approche hybride fait de nous des pionniers. En plus de proposer gratuitement du contenu à nos consommateurs, sans nécessité d'authentification, nous proposons également un niveau d'accès spécial par abonnement à nos chaînes linéaires », nous dit Zokaei. « Notre public linéaire est particulièrement technophile et rapide à adopter nos produits numériques. Il y a beaucoup à tirer du secteur mobile, aussi nous faisons tout notre possible pour lui offrir la meilleure expérience mobile possible en matière de consommation de vidéos. »

Le règne de Sportsnet : sa stratégie multiplateformes stimule les revenus et la croissance du public

Sportsnet® est un exemple clé de la réussite de Rogers dans la diffusion de contenus sur plusieurs plates-formes et via plusieurs modèles commerciaux. En sa qualité de chaîne sportive numéro un, Sportsnet® propose un accès 24 h/24, 7 jours sur 7 aux manifestations nationales et régionales, une analyse approfondie et des événements en direct pour une grande variété de ligues professionnelles, dont la NHL, la MLB, la NBA, Curling et la WWE : le choix idéal pour le fan de sport généraliste. Les visiteurs peuvent accéder gratuitement à ce contenu, grâce à des publicités figurant sur le site internet ou sur l'application de Sportsnet. De plus, Rogers Media propose également aux fans un produit OTT par abonnement, Sportsnet NOW, destiné à ceux qui souhaitent regarder en direct six chaînes linéaires Sportsnet, partout et en tout temps, sur une grande variété de dispositifs différents. Première chaîne sportive grand public d'Amérique du Nord proposée directement aux consommateurs, Sportsnet NOW est disponible sur ordinateur de bureau, via l'application Sportsnet sur les dispositifs mobiles, sur Apple TV et sur d'autres plates-formes de TV connectée, comme la Xbox.

"« L'application mobile Sportsnet est essentielle à notre réussite et s'axe principalement sur la distribution de vidéos. Notre segment démographique est particulièrement technophile, aussi étendons-nous la marque à tous les dispositifs mobiles majeurs », nous dit Dale Fallon, directeur de la gestion des produits numériques.

L'application Sportsnet a aidé la société à développer un public substantiel et est devenue un véritable générateur de revenus au sein du portefeuille sportif de Rogers Media. Disponible sur iOS et Android, l'application Sportsnet a remporté le premier prix dans la catégorie Meilleurs utilitaires mobiles aux nextMEDIA Digi Awards et la Meilleure application pour Apple Watch aux Apple Best of Awards. L'application est vite devenue un outil plébiscité par les fans et reste un incontournable des applications sportives mobiles les plus téléchargées.

« Il existe un lien très important entre les fans de sport suivant de nombreux sports à différents moments de la journée et la disponibilité des divers contenus (vidéo, reportages traditionnels, scores, données) sur l'ensemble des dispositifs numériques », nous explique Fallon. « Grâce à notre portefeuille de produits, nous couvrons l'ensemble du terrain.

La plate-forme Brightcove facilite la transition vers la vidéo numérique et assure la réussite

L'objectif de Rogers Media est simple : distribuer des vidéos partout où le public en consomme Et grâce à la technologie Brightcove, Rogers Media peut remplir cet objectif.

Fallon s'explique : « De manière générale, nous trouvons que les plans et les calendriers produit de Brightcove correspondent particulièrement bien à nos besoins, qu'il s'agisse de SSAI, de Brightcove Social, des SDK mobiles ou de l'intégration à différents serveurs de publicité. Brightcove est un véritable partenaire pour nous. Il existe une forte complémentarité entre les besoins de notre activité et ce que Brightcove reconnaît comme des tendances dans le secteur des médias et des priorités pour les sociétés de médias. »

Zokaei vante les mérites de la solution Video Cloud de Brightcove, en particulier pour sa grande adaptabilité fonctionnelle et sa technologie supérieure.

« Brightcove dispose du lecteur le plus rapide du marché, une très importante caractéristique pour notre public, qui aspire à un visionnage rapide et sans interruption. Nous avons également beaucoup de flexibilité dans la manière dont nous personnalisons et modifions les lecteurs en fonction de nos marques. Chacune de nos marques a ses propres besoins, la personnalisation est donc essentielle. »

En règle générale, la collaboration entre Rogers Media et Brightcove a produit de solides résultats. En élargissant le contenu vidéo localisé aux plates-formes numériques, Rogers Media a trouvé le moyen de redéfinir son potentiel de valeur pour les annonceurs.

L'innovation continue pour Rogers Media

Grâce à Brightcove, qui se charge du gros du travail sur le plan technique, Rogers Media peut concentrer ses efforts sur la recherche de moyens novateurs de se développer. La société espère intégrer de nouvelles méthodes d'identification visant à faire découvrir un contenu différent aux visiteurs. Elle explore également les possibilités de transmission numérique en direct pour les utilisateurs souhaitant consommer du contenu en temps réel.

Afin d'accroître les opportunités de monétisation, Rogers Media prévoit d'utiliser les outils SSAI de Brightcove, qui atténuent l'incidence des bloqueurs de publicités et assurent une expérience vidéo améliorée, de qualité TV, sur plusieurs plates-formes. La société a mis en place Brightcove Social pour ses marques importantes, permettant ainsi une publication rationalisée et l'obtention de données cumulatives sur les performances, à la fois sur les réseaux sociaux et sur les sites possédés et exploités par la société.

En définitive, Rogers Media ne souhaite pas simplement se développer en tant que société. Elle souhaite continuer à créer des marques proposant un contenu pertinent et fiable à son public, là où elle le désire. Zokaei explique : « Nous voulons faciliter l'accès de notre public au contenu qui lui tient à cœur, en amenant ce contenu jusqu'aux plates-formes sur lesquelles il souhaite le consommer. »

« Nous tirons parti de notre contenu pour transformer les visiteurs en superfans locaux. Nous voulons capter le temps de notre public afin qu'il continue à regarder nos chaînes, à utiliser nos produits numériques et à interagir avec nos marques », conclut Fallon.