Étude de cas

DangerTV enregistre une hausse de 300 % de visionnages uniques en un mois

La plate-forme de vidéo en nuage de Brightcove, Video Cloud, fournit les outils dont nous avons besoin pour prendre en charge plusieurs types de sources de revenus, dont la publicité, les abonnements et une combinaison des deux.
Alvaro SaraleguiDangerTV Co-founder

La plate-forme vidéo en nuage permet de lancer rapidement un service OTT de niche rentable

Sous la dynamique des nouvelles technologies, le paysage multimédia évolue rapidement, modifiant le comportement des utilisateurs et transformant les modèles commerciaux. Aujourd'hui, les petites startups agiles peuvent mettre en place des services de diffusion en continu rentables destinés à des publics de niche. DangerTV est l'une des plus récentes et des plus dynamiques.

« La quête de contenu spécifique des entrepreneurs qui cherchent à lancer des activités vidéo a fait passer l'industrie des médias de trois réseaux de télévision à des milliers de chaînes OTT », explique Alvaro Saralegui, cofondateur de DangerTV. « L'OTT change le monde, notamment pour les petites entreprises agiles. »

« Si vous disposez d'un contenu de qualité, d'une plate-forme technologique robuste et évolutive et d'un bon marketing, vous pouvez lancer tout un réseau pour une bouchée de pain », ajoute Javier Saralegui, président et fondateur.

Les cinq fondateurs de DangerTV, tous issus du monde de la diffusion et du numérique, ont constaté la popularité grandissante de la vidéo en ligne, ainsi que la prolifération de contenu à sensation, et y ont vu une occasion de lancer une chaîne spécialisée. DangerTV regroupe et développe du contenu portant sur le danger qui suscite l'admiration, la peur ou les deux. Ses vidéos présentent des histoires de survie, des attaques d'animaux, des événements climatiques extrêmes ou des sujets de guerre, de crimes et sur la vitesse.

« La qualité de ce que l'on peut diffuser et le prix auquel cela est possible sont incroyables », explique Scott Falconer, cofondateur. « Notre partenariat avec des entreprises comme Brightcove et l'utilisation de leurs technologies existantes sont quelques-unes des raisons qui nous ont permis de lancer DangerTV rapidement et à faible coût. Grâce à Brightcove, nous n'avons pas à investir dans le développement d'une technologie et pouvons ainsi concentrer nos ressources sur l'acquisition d'un contenu unique. »

DangerTV cible les 70 millions de jeunes américains des générations Y et Z, qui représentent un marché immense. Selon Saralegui, cette tranche d'âge est férue de technologies numériques, s'intéresse peu aux chaînes du câble et est très convoitée par les publicitaires.

DangerTV a enregistré 50 000 visionnages uniques dès son premier mois de diffusion. Ce chiffre est passé à 200 000 visionnages uniques au cours du mois suivant. « La clé, c'est le contenu », déclare Saralegui. « Nous nous démarquons par le contenu que nous rassemblons et par la façon dont nous le développons et le lions à la marque DangerTV. »

Susciter la peur et l'admiration

« Lorsque nous avons présenté notre concept de réseau axé sur du contenu à sensation, la réponse a été très positive. Tout le monde se disait que les vidéos à sensation intéresseraient un vaste public », explique Saralegui. « C'est ce que nous pensions aussi, mais nous voulions des données tangibles pour le prouver. »

DangerTV a donc cherché des données pour valider les types de contenu qui sont partagés en masse sur les réseaux sociaux, en faisant reference à Jonah Berger, professeur associé de marketing à l'université de Wharton et auteur de l'ouvrage Créez la tendance ! Du bouche à oreille au marketing viral. Les recherches de J. Berger ont montré que pour que des lecteurs ou visiteurs partagent des bonnes nouvelles, celles-ci doivent susciter l'admiration. Lorsqu'ils partagent de mauvaises nouvelles, c'est parce qu'elles génèrent de la peur. « Nous sélectionnons aujourd'hui notre contenu selon cette ligne éditoriale », explique Saralegui. « Cela a forgé la voie que nous devions suivre de manière très concrète. »

DangerTV recueille du contenu à sensation à partir de catalogues et auprès de sociétés de production et de réalisateurs de documentaires indépendants du monde entier. Aujourd'hui, le réseau offre entre 500 et 700 heures de vidéos, plus un certain nombre de sources d'actualités, de services d'information, de photographies et de contenu généré par les utilisateurs. Plus de 80 % du contenu longue durée du réseau est inédit sur le marché américain. Son but est de partager des vidéos tous publics qui inspirent et font preuve de respect pour le sujet traité. DangerTV n'accepte pas de contenu grotesque ou qui exhibe la mort à l'écran.

Des occasions multiples de monétisation du contenu

Pour commencer, DangerTV monétisera son contenu par des parrainages publicitaires. La société se concentre sur une demi-douzaine d'annonceurs clés, leur donnant des occasions exclusives de mettre leurs produits et leur marque en avant. Ces occasions vont de la création de contenu natif au parrainage exclusif d'événements DangerTV.

De futurs projets d'élargissement des revenus incluent l'ajout d'un service d'abonnement combiné à un modèle freemium, dans lequel une grande partie du contenu sera gratuite mais où du contenu exclusif sera accessible par un système payant. La diffusion en continu d'événements « Danger » créera d'autres sources de revenu potentielles.

«  La plate-forme de vidéo en nuage de Brightcove, Video Cloud, fournit les outils dont nous avons besoin pour prendre en charge plusieurs types de sources de revenus, dont la publicité, les abonnements et une combinaison des deux », déclare Saralegui. « Le système permet et intègre aussi bien les publicités avant et pendant la vidéo que les panneaux publicitaires. Et la prise en charge par Brightcove de l'insertion de publicités côté serveur (SSAI) offrira une expérience vidéo fluide proche de la télévision tout en réduisant les effets néfastes des bloqueurs de publicités. »

La plate-forme vidéo en ligne de Brightcove fait tomber les obstacles à l'accès

DangerTV a opté pour la plate-forme Brightcove Video Cloud pour ses performances vidéo inégalées, son évolutivité et sa capacité à ajouter du contenu facilement et rapidement. Elle positionne en outre l'entreprise pour l'avenir. « Nous voulons non seulement diffuser des vidéos mais aussi le faire vraiment bien. Brightcove nous en donne les moyens » fait remarquer S. Falconer.

S. Falconer indique qu'il ne dispose que d'une petite équipe de 5 à 6 personnes pour s'occuper du site de classe mondiale de DangerTV. Avec Brightcove, ils sont sûrs que le site continuera de fonctionner sans accrocs. « Nos utilisateurs acceptent mal les problèmes de fonctionnement. Il est donc important que nous soyons irréprochables, surtout depuis que notre petite entreprise s'efforce de proposer un service rivalisant avec Netflix et Hulu, ou n'importe quel autre grand nom dans le domaine. Nous pouvons diffuser parce que Brightcove fournit une plate-forme robuste, stable et soutenue par une équipe performante. »

« Demain, si nous avons un afflux massif d'utilisateurs, nous savons que Brightcove peut s'adapter pour répondre à la demande », poursuit S. Falconer. « Et dans un an, si nous diffusons 10 fois plus de vidéos, nous savons que Brightcove gèrera l'infrastructure et l'architecture évolutive pour que mon équipe puisse se concentrer sur d'autres choses. »

En tant que petit réseau en pleine croissance, Danger TV apprécie également la flexibilité que Brightcove lui confère pour personnaliser les composants et n'utiliser que les fonctions dont la société a besoin à un moment donné. Avec Brightcove, elle peut facilement ajouter des fonctions quand elle en a besoin.

Les réseaux sociaux aident à fidéliser le public

La croissance de DangerTV dépasse toutes les attentes initiales du réseau. « Nous savons que si nous faisons en sorte que les personnes tombent sur notre contenu, elles le regarderont », dit Saralegui. DangerTV publie des clips courts sur ses comptes de réseaux sociaux, dont Facebook et Instagram, pour attirer les visiteurs sur son site. « Nous devons capter leur attention rapidement, sans quoi ils passent leur chemin. Ils ont tellement de choix ! » Et la formule fonctionne, comme le prouvent les 200 000 personnes qui ont visionné une vidéo de 60 secondes sur des serpents que le réseau avait publiée sur Instagram.

« Pour nous, Brightcove concourt à l'émergence d'un secteur d'applications de diffusion en continu et d'OTT », conclut Javier Saralegui. « La société permet de lancer de nouveaux réseaux avec du contenu spécialisé de manière rapide et abordable, tout en offrant des perspectives claires de rentabilité en prenant en charge toute une gamme d'options de monétisation. »