Meilleures pratiques en matière de vidéo sociale : comment utiliser YouTube à des fins commerciales

Meilleures pratiques en matière de vidéo sociale : comment utiliser YouTube à des fins commerciales

Lorsqu’il s’agit de trouver de nouveaux publics pour notre contenu vidéo, YouTube semble convenir tout à fait pour la plupart des spécialistes du marketing. Et c’est le cas, dans une certaine mesure. Mais avec cet afflux de contenus vidéo, il est de plus en plus difficile d’avoir de la visibilité sur les réseaux sociaux, ou même dans les moteurs de recherche. Et bien sûr, YouTube n’est plus ce qu’il était. Reconnu auparavant comme le lecteur vidéo le plus simple pour le partage sur les réseaux sociaux, il devient moins pertinent avec Twitter et la vidéo native sur Facebook. En effet, alors que la vidéo a le vent en poupe dans les fils d’actualités de Facebook, ce n’est pas le cas pour YouTube. Les vidéos natives touchent 22 % des fans des pages commerciales Facebook alors que la vidéo sur YouTube a touché 13 % d’entre eux. Pour que vos vidéos soient intégrées partout, vous ne pouvez donc pas les placer sur YouTube. Cela signifie que vous devez adopter YouTube pour ce qu’il est : une communauté sociale de Google (oui, plus que Google+) et un excellent moteur de recherche de vidéos.

Nous vous suggérons d’avoir une approche mixte : utiliser chaque réseau de médias sociaux et votre plate-forme vidéo sur le site en combinaison. Une distribution mixte signifie utiliser toutes vos propriétés internet pour ce qu’elles font le mieux. YouTube est un excellent outil de sensibilisation, de découverte et permet également de créer une communauté. Cependant, pour ce qui est de faire de votre marque le seul objet de la conversation virtuelle, YouTube offre trop de distractions. Et bien sûr, si vous êtes sur le marché B2B, tenez compte du fait que votre public cible peut ne pas vouloir être « pris » sur YouTube au travail.

Pensez à vos objectifs marketing et demandez-vous comment vous souhaitez que votre contenu vidéo soit consommé ou quelle sera la prochaine étape du parcours du client. Vous pouvez avoir une médiathèque personnalisée sur votre site et une chaîne YouTube, ensemble, dans votre stratégie de marketing. Voyons comment exploiter au mieux les meilleurs atouts de YouTube.

Comment raconter de meilleures histoires sur votre chaîne YouTube ?

Comprenez le public de YouTube.
Connaître votre public est la clé pour différencier les types de contenus que vous allez promouvoir sur Facebook, Twitter, YouTube ou d’autres sites de réseaux sociaux. Vous pouvez également mieux comprendre un lien préférentiel et concentrer vos efforts sur la destination préférée de vos publics. Cela dit, YouTube est un forum pour la tranche plus âgée de la génération du millénaire, de 25 à 34 ans. Des informations démographiques spécifiques peuvent cependant être difficiles à obtenir, et la plate-forme elle-même est axée sur la promotion de modèles de lecture et de préférences de chaîne pour un créneau de marché.



 

Source : Digiday

À cette fin, YouTube réussit réellement dans l’espace B2C si l’on regarde le sujet qui est le plus lu sur le site social.

Les femmes s’intéressent aux cosmétiques, aux soins pour la peau et à la perte de poids, tandis que les hommes aiment les jeux, l’haltérophilie et les sports. Cela n’est pas très nuancé. En laissant de côté toute forme de jugement, voyons pourquoi et comment ce contenu est consommé. Ces types de contenus sont tous très didacticiels. Donc, si votre contenu se prête très facilement au type de vidéo « comment nouer une cravate », YouTube peut être votre meilleur marché pour être visible.

Nous nous sommes égarés ? Non. No. Na. Pas tout à fait.

YouTube attire un public plus international, 88 pays différents et 76 langues étant représentés. En outre, 80 % du trafic YouTube provient de l’extérieur des États-Unis. Si l’on prend en compte ces informations, on pourrait en déduire que cela est dû à la nature pédagogique de ce contenu. YouTube s’est imposé auprès de publics internationaux qui pouvaient regarder et apprendre sans sous-titres. Le site a depuis rectifié cette situation avec un large éventail de langues disponibles pour le sous-titrage et, dans le but d’un internet accessible, a mis à disposition un sous-titrage automatique. Si vous vous adressez à un public international, un contenu vidéo dans sa langue maternelle est toujours la meilleure option mais, si cela n’est pas réalisable, assurez-vous de sous-titrer votre contenu et de demander à un locuteur natif de vérifier l’exactitude.

Observez comment et où les Youtubeurs regardent des vidéos.
YouTube est un peu comme s’aventurer dans une voie inconnue de contenu, spécifique et connexe. Le but est d’être diverti constamment. C’est pourquoi YouTube diffuse à son public du contenu connexe et des suggestions personnalisées partout où il peut être actif (pas sur votre chaîne) pour qu’il puisse réellement regarder à l’excès du contenu vidéo.

Chose intéressante, la plupart des utilisateurs de YouTube utilisent un dispositif mobile et ils regardent pourtant des vidéos pendant 40 minutes en moyenne. La plupart des videos sur Youtube durent en moyenne 2 minutes, prenons un moment pour réfléchir à ce que cela signifie. Cela représente près de 20 vidéos sur un petit écran !

Encore une fois, la voie inconnue. Ici, nous avons quelqu’un qui est absorbé par un sujet particulier ou qui espère peut-être même maîtriser certaines techniques par le biais d’un contenu de démonstration. Il regarde donc des vidéos l’une après l’autre. Pour cette raison, nous vous recommanderions de publier un contenu de longue durée et approfondi, même en utilisant des sélections. Alors qu’il est essentiel d’être bref sur les réseaux sociaux, le public de YouTube ne veut pas des choses approximatives.

Tandis que Facebook fait des pas de géants, YouTube continue à prendre de la place en matière de vidéos avec 11,3 fois plus de vidéos que Facebook. La question est : combien de ces vidéos sont mémorables et peut-il continuer à jouer ce rôle dominant ?

Dans notre [séminaire CMI sur la vidéo sociale] récent, nous avons posé cette question. Les spécialistes du marketing pensent que YouTube peut conserver sa position. Mais il faut faire preuve de prudence. Sur Facebook, nous nous engageons de manière passive, chaque jour. YouTube est devenu une destination ou parfois (selon à quel point vous optimisez votre contenu), un moteur de recherche. Ces différences influenceront l’engagement sur chaque réseau.


Quel type de contenu vidéo créer pour YouTube ?
Le type de contenu que vous créerez sera toujours différent selon vos objectifs, comme nous l’avons mentionné dans les blogs Meilleures pratiques en matière de vidéo sociale : comment utiliser la vidéo sur Facebook à des fins commerciales et Meilleures pratiques en matière de vidéo sociale : comment utiliser Twitter à des fins commerciales. Pour les entreprises, YouTube est efficace aux phases de sensibilisation et d’engagement, après lesquelles vous dirigez le public sur votre site pour le convertir.

Les vidéos avec un présentateur font l’objet de beaucoup de critiques. Mais, à vrai dire, elles sont toujours plutôt populaires et efficaces sur YouTube. Pourquoi ? Parce que YouTube est une destination pour les personnalités. L’aspect humain de la vidéo est bien réel sur YouTube. Vous pouvez avoir un style conversationnel. Les entreprises doivent penser à prendre leurs personnalités les plus passionnées et attachantes et à les mettre en face de la caméra.

Utilisez ces personnalités pour enseigner et partager leurs connaissances, afin de promouvoir votre marque en tant que leader éclairé (encore une fois, YouTube est excellent pour gagner en notoriété). Des vidéos pédagogiques, des spécialistes répondant à des questions d’ordre pratique telles que les questions les plus courantes de vos clients potentiels ou des histoires plus longues sont efficaces sur YouTube. Un contenu d’archives peut également être hébergé sur YouTube. Ne vous contentez pas d’éliminer, optimiser et organiser de façon réfléchie ces vidéos.

YouTube a également conseillé à ses propres créateurs (ceux qui l’utilisent et sont payés à plein temps par le biais du réseau de monétisation de YouTube) de travailler ensemble. Les « stars » de YouTube s’invitent mutuellement régulièrement dans leurs présentations. Cela crée une autorité partagée et expose les publics au contenu connexe. Et vous savez quoi ? Cela est tout à fait logique du point de vue du référencement. C’est l’équivalent vidéo du référencement croisé. Le référencement croisé partage l’autorité, cite les sources et permet d’envoyer un signal aux moteurs de recherche indiquant qu’un certain contenu est connexe, et est donc pertinent pour des publics similaires. Le programme de créateurs de YouTube et la collaboration qu’il a encouragée ont préparé le terrain pour nous donner les informations et le contenu le plus pertinent, naturellement assez similaires à la recherche Google.

Faites revenir le trafic sur votre site à partir de YouTube.
Dans une stratégie de distribution mixte, vous devez héberger une partie de votre contenu sur YouTube et une autre partie sur votre propre site. Les vidéos sur YouTube peuvent être des incitations ou des aperçus qui dirigent vers un contenu de longue durée sur votre site. Parfois, plusieurs vidéos de longue durée peuvent être lues ensemble dans une sélection YouTube mais doivent diriger vers une plate-forme où l’intégralité des vidéos est diffusée sur votre site avec plus d’options de contenu, comme une vidéo interactive pour intensifier l’expérience de la marque ou des appels à l’action pour diriger le parcours du client. Faites en sorte que l’expérience utilisateur reste primordiale et que les transitions entre les propriétés soient fluides et simples.
 

Comment optimiser la vidéo sociale sur YouTube ?

Racontez une histoire - jouez avec la longueur de la vidéo.
YouTube regorge de créateurs de contenu et de narrateurs. Rejoignez-les et commencez à jouer avec la longueur. Nous pensons que vous devriez utiliser autant de temps que nécessaire pour raconter votre histoire convenablement. YouTube n’étant pas un format du type fil d’actualités (comme Twitter et YouTube), vous pouvez jouer avec la longueur totale de la vidéo et arrêter de penser à attirer l’attention au fur et à mesure que l’utilisateur la fait défiler. Les contenus plus longs fonctionnent !Parmi les chargements les plus attrayants, les vidéos dont la longueur était comprise entre 16 secondes et 2 minutes ont récolté 53,8 % de toutes les vues sur YouTube. Cela contraste fortement avec notre conseil à propos de la longueur des vidéos sociales sur Twitter et Facebook, où les longueurs optimales sont de 30 secondes et 15 secondes, respectivement.


 

Source : SocialBakers via TrackMaven

Ignorez la lecture automatique et optimisez les vignettes des vidéos.
Alors que vous avez la possibilité d’organiser le contenu sur YouTube, c’est finalement une vignette qui déterminera si l’utilisateur cliquera pour le lire. Les visages sont plus efficaces que les objets inanimés, alors souriez !
 

Utilisez du texte intelligemment.

Annonce vidéo : les mots dans votre contenu vidéo aident à retenir l’attention, fidéliser et permettent de le lire sans le son.

Optimisation vidéo : YouTube est un moteur de recherche et n’oubliez pas que les moteurs de recherche sont alimentés par du texte. N’économisez pas sur les descriptions ou les balises si vous voulez que le contenu de vos vidéos soit trouvé.

Sous-titres et légendes : adressez-vous aux visiteurs dans leur langue maternelle. Pour que votre contenu ait une envergure mondiale, il est nécessaire d’inclure des sous-titres. Dans le but d’un internet accessible, ajoutez des légendes à vos vidéos et pensez à la manière dont les visiteurs liront votre contenu lorsque le son est éteint dans les environnements sensibles au bruit comme leur lieu de travail ou les transports publics.

Appels à l’action : si vous adoptez une stratégie de distribution mixte, il est important d’utiliser des appels à l’action ou des boutons avec des textes courts que vous pouvez intégrer dans vos vidéos YouTube. Il n’est pas nécessaire que cela soit complètement centré sur la conversion, dites simplement aux internautes ce qu’ils doivent faire et où aller ensuite. Donnez-leur plus de contenu à consommer, qu’il s’agisse d’une vidéo, d’un blog ou d’un eBook !
 

Dites bonjour et présentez-vous - enregistrez un message d’accueil sur votre chaîne YouTube.

Intéressez-les dès le départ avec une incitation à aller sur votre chaîne. C’est un domaine dans lequel YouTube s’exécute automatiquement. Il est important que la première vidéo soit attrayante et décrive la mission de la chaîne, quels types de contenus le public peut s’attendre à voir.

À la fin du message d’accueil de la vidéo, des options doivent être présentées aux internautes pour qu’ils continuent à regarder. Créez un écran de fin avec des annotations personnalisées qui répertorient les options de la vidéo. L’endroit où ils atterrissent doit être, encore une fois, une vidéo située dans une sélection. Si la seule attente est que l’utilisateur regarde la sélection sur YouTube et y reste, c’est formidable. Si vous aimeriez qu’il se rende finalement sur votre site ou un téléchargement de contenu, assurez-vous de le mettre en avant puis de lier cet appel à l’action. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’une majorité des publics de YouTube utilisent des dispositifs mobiles : pensez à l’expérience sur mobile à chaque étape du parcours du client.

Captivez le public de votre chaîne avec des sélections.
Créer des sélections permet de faire en sorte que le public reste captivé par votre contenu au lieu d’être dirigé vers le contenu connexe choisi par YouTube ou si le visiteur commence à détourner les yeux vers la barre à droite. Choisissez des titres descriptifs pour vos sélections qui aideront au référencement de votre chaîne. Et lorsque vous organisez et optimisez votre contenu, ne négligez pas les balises vidéo. Les 25 % de premières marques sur YouTube utilisent deux fois plus de balises vidéo que les 25 % dernières.



 

Source : Brafton

Publiez régulièrement, intégrez du contenu épisodique.
Créez une série ! Peut-être un des plus gros obstacles pour entrer sur YouTube, mais pourtant... Il est important de commencer avec la vidéo et d’essayer de nouvelles choses, les spécialistes du marketing aiment les plans ! Ce que vous devez planifier dans votre stratégie de vidéo sociale, c’est que votre chaîne aborde des thématiques. En abordant régulièrement les mêmes sujets les mêmes jours, non seulement vos utilisateurs savent à quoi s’attendre de votre part, mais YouTube récompensera votre implication. Encore une fois, ceci n’est qu’une meilleure pratique de SEO.

Décidez comment la publicité aura une incidence sur l’expérience utilisateur.
Alors que retenir l’attention en amont et rapidement est important sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, les publics savent qu’ils vont devoir patienter avec de la publicité sur YouTube. Donc, en réfléchissant à l’expérience utilisateur optimale, vous pouvez envisager d’ajouter une publicité ou un intercalaire personnalisé rapide en fonction du but de votre présence sur YouTube.

Communiquez avec votre public.
YouTube est un réseau social, alors soyez social ! Prenez le temps de répondre aux commentaires de votre public et allez jusqu’à le solliciter dans le contenu de vos vidéos. Vous pouvez aussi essayer d’intégrer des sondages et des enquêtes. Votre stratégie de marketing vidéo sera mieux informée si vous gérez cette boucle de retour d’information.

YouTube est un excellent outil de sensibilisation et de découverte, et c’est au début du parcours du client qu’il excelle en tant que site de médias sociaux. Pour s’adresser aux clients potentiels et aux clients puis de fournir du contenu vidéo tout au long de leur parcours, la vidéo sociale joue un rôle central. Mais comme nous venons de le constater, YouTube présente des inconvénients qu’une stratégie mixte peut surmonter. Notre conseil ? Explorez YouTube, optimisez ses avantages en matière d’accessibilité, utilisez-le en combinaison avec Twitter et Facebook, en élaborant une stratégie différente avec un contenu différent pour chaque réseau et public.