Comment nous nous y sommes pris : l’événement en direct « La révolution de la télé » de la Harvard Business School

Comment nous nous y sommes pris : l’événement en direct « La révolution de la télé » de la Harvard Business School

Brightcove a récemment participé à un débat organisé par la Harvard Business School intitulé « La révolution de la télé : une myriade d'options vidéo s'ouvre à nous ». Cet échange de vues était consacré aux nouveaux défis auxquels doivent faire face les diffuseurs, les annonceurs et les entreprises du secteur des médias. En effet, les services OTT ainsi que d'autres modèles commerciaux émergents ont une influence incontestable sur la relation consommateur/fournisseur traditionnelle. Cette table ronde a été accueillie et animée avec brio par un spécialiste du secteur, Will Richmond, rédacteur et éditeur chez Videonuze et ancien étudiant de la HBS.

Puisque Mike Green, vice-président du développement commercial et du marketing de Brightcove, participait à ce débat et que la HBS se trouvait à quelques pas seulement de nos locaux, nous n'avons pas hésité une seconde à utiliser nos capacités de diffusion pour permettre au plus grand nombre d'assister à l'événement en direct. Nous l'avions déjà fait pour de nombreux événements, tels que la DrupalCon ou notre conférence client PLAY. C'est d'ailleurs un sujet que nos clients prennent très à cœur (vous pouvez lire des exemples à ce sujet ici et ).

Voici comment nous nous y sommes pris.

En tant que responsable de la production vidéo chez Brightcove, je supervise tous les projets d'élaboration de contenus vidéo au sein de notre société. Ma petite équipe aide à concevoir, tourner et éditer la quasi-totalité des projets vidéo demandés. Et lorsque nous ne pouvons pas nous en charger nous-mêmes, nous avons recours à des fournisseurs pour le compte de nos partenaires internes tout en chapeautant leur travail.

D'après mon expérience, la planification en amont et le contexte sont les éléments les plus importants de tout projet vidéo. Mieux vous serez préparé(e) en matière de logistique et d'attentes, plus la réalisation physique du projet sera facile et meilleur sera le produit final.

Lorsque l’on me demande de couvrir un événement en direct, voici quelques questions que je pose :

  • De quoi traite le programme ?
  • Combien de personnes interviennent ?
  • Combien de temps dure-t-il ?
  • Y a-t-il des documents multimédia supplémentaires à présenter (ppt, vidéo, etc.) ?
  • Quel type d'équipement A/V est disponible dans la pièce ?
  • Quelles sont les capacités informatiques du lieu de l'événement ?

Une réunion avec Mike et l'équipe événementielle de la HBS m'a permis de réunir toutes les informations dont j’avais besoin. J'ai ensuite pu déterminer les équipements à fournir, prévoir le personnel nécessaire pour effectuer ce travail et définir les contenus auxquels nous devrions être particulièrement attentifs. Dans ce cas particulier, nous avons fourni le soutien à la production du flux en direct nous-mêmes plutôt que de faire appel à une société de production. J'étais sûr de moi puisque j'avais obtenu toutes les informations nécessaires en amont.

Analysons certains aspects de l'événement de la HBS que je devais considérer (ils correspondent peu ou prou aux éléments de la production de n'importe quelle vidéo événementielle) :

Le tournage
Je savais donc que nous aurions besoin de deux cadreurs, à savoir ma productrice associée et moi-même. J'ai décidé d'utiliser deux caméras : la première (caméra A) pour une vue d'ensemble des participants, et la seconde (caméra B) pour les gros plans. Responsable de la vue d'ensemble, j'ai laissé ma caméra immobile pendant la majeure partie de l'événement. Je voulais garder les mains libres au cas où j’aurais dû intervenir sur l'autre caméra, le son ou l'événement en direct lui-même. Ma collègue était responsable de la caméra B, celle des gros plans, et filmait donc chaque intervenant lorsqu'il prenait la parole.

L'éclairage
J'ai choisi de ne pas apporter d’équipement d'éclairage particulier pour cet événement. Le Spangler Auditorium de la Harvard Business School dispose d'un système d'éclairage et de sonorisation complet. J'ai donc estimé que l'éclairage du site était suffisant pour obtenir le résultat souhaité, sans qu'il soit nécessaire de compliquer les choses.

Le son
Le Spangler Auditorium étant également équipé d'un système de sonorisation complet, nous nous sommes reposés sur un membre du personnel technique de l'auditorium pour préparer la salle et l'enregistrement des intervenants. Ainsi, au lieu d'embaucher un professionnel du son, j'ai pu brancher l'entrée son d'un micro de la régie directement sur ma caméra (caméra A), puis diffuser cette source au public qui suivait l'émission en direct.

Le montage
Nous avons aussi fait appel à Carl Rutman, l'un de nos talentueux ingénieurs de solutions, non seulement pour faciliter la mise à disposition du flux, c'est-à-dire s'assurer qu'il était correct et fonctionnel pendant toute la durée de l'émission, mais également pour animer l'émission diffusée à l'aide du logiciel Wirecast de Telestream.

Telestream est un partenaire important de Brightcove. Leur produit phare, Wirecast, est l'application incontournable pour de nombreuses productions diffusées en direct sur l’internet. Cette application comprend des préréglages pour Brightcove Live, ce qui a permis à Carl de créer un environnement comptant quatre sources vidéo : les deux caméras utilisées par mon équipe, le document PowerPoint affiché sur l'écran de la pièce et une vidéo que l'un des participants souhaitait utiliser.

Le flux
Pour diffuser le flux en direct, Carl a créé un profil d'événement et copié deux URL de Brightcove Live dans le modèle Wirecast. Il avait fourni au préalable un code embarqué à la HBS afin que celle-ci puisse diffuser la vidéo sur son site internet. Une fois tout le monde prêt, Carl a simplement activé la diffusion sur Live et Wirecast.

En général, le passage d'une vidéo à une autre est assuré par une configuration matérielle onéreuse qui envoie les sources, les compile et les transfère à un ordinateur équipé de Wirecast. Dans ce cas, afin de réduire les coûts et dans la mesure où notre configuration le permettait, Carl a sélectionné les sources diffusées en direct en fonction de l'évolution du débat.

Voici un récapitulatif du matériel que nous avons utilisé ainsi qu'un schéma de connexion simplifié.

Liste du matériel :

  • 2 Canon C100 (utilisées avec le système de sonorisation de la pièce)
  • 1 objectif 24-70 mm 2.8L
  • 1 objectif 70-200 mm 2.8L
  • 2 câbles HDMI de 15 cm
  • 2 câbles HD-SDI Canare de 1,28 m
  • 2 convertisseurs H2S HDMI / HD-SDI Atomos
  • 2 mini-enregistreurs Ultrastudio de Blackmagic
  • Un ordinateur portable équipé de Wirecast (Telestream)

Schéma de configuration du flux en direct

Il peut vous sembler que notre configuration nécessite un investissement important, mais vous pouvez utiliser Brightcove Live pour diffuser votre événement en direct avec du matériel plus rudimentaire. Une caméra, des micros et un ordinateur suffisent !

Pour conclure, je pense que le flux en direct porte encore, pour les entreprises, les stigmates d'une solution trop complexe ou au coût prohibitif. Celles-ci estiment que leurs activités ne sont pas à une échelle permettant de rentabiliser les frais encourus par la location du site, le personnel technique, etc. Or c'est loin d'être le cas ! Nul besoin d'un site glamour ou de cinq caméras, ni de faire appel à Bill Gates pour animer votre événement ! La seule chose à retenir, c'est que si vous souhaitez organiser une discussion en temps réel, par exemple une séance de questions/réponses ou un communiqué d’entreprise, vous pouvez le faire. Le processus que je viens de décrire est loin de constituer la seule façon de faire. Avec de la motivation, un peu d'entraînement et les bons outils, vous pouvez réunir tous les ingrédients nécessaires pour faire de votre flux en direct un véritable succès.

Découvrez ce que les solutions Brightcove peuvent vous apporter.