Un nouveau regard : les diffuseurs européens sont-ils prêts pour le public numérique de demain ?

Un nouveau regard : les diffuseurs européens sont-ils prêts pour le public numérique de demain ?

La façon dont le public regarde la télévision et consomme le contenu vidéo évolue. Brightcove a récemment commandé au cabinet Vanson Bourne une étude croisée sur les habitudes de visionnage d'aujourd'hui.

La société a interrogé 4 000 personnes dans toute l'Europe sur leurs habitudes de consommation de vidéos, leurs préférences et leur degré de tolérance vis-à-vis de la publicité à l'heure actuelle.

Voici, en bref, le résultat de cette enquête :

Visionnage en déplacement et multiécran à la hausse. Si les trois quarts (75 %) des personnes interrogées préfèrent les PC ou les ordinateurs portables, plus d'un tiers utilisent désormais les dispositifs mobiles (33 %) et les tablettes (34 %) pour visionner le contenu vidéo, ce qui traduit un besoin constant en services interplates-formes de qualité. Enfin, 41 % des européens regardent des vidéos sur plusieurs écrans.

Visionnage permanent. Que ce soit en ligne ou sur le réseau classique, la vidéo est partout et consommée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En moyenne, le pic d'audience se situe en soirée avec plus de la moitié (55 %) du volume total de visionnage sur ce créneau. L'utilisation d'un écran en journée (24 %), la nuit (15 %) et le matin (6 %) est toutefois en progression.

Public moins réfractaire à la publicité (si le contenu est gratuit). Depuis le début de la télévision, téléspectateurs et diffuseurs ont passé un accord tacite sur le mode « contenu contre publicité ». La vidéo en ligne obéit désormais à ce modèle. Lorsqu'on leur demande leur avis sur la situation actuelle des « réclames », 41 % des personnes interrogées y voient une nuisance, mais beaucoup sont réalistes quant à sa nécessité, et 4 sur 10 avouent s'attendre à voir de la pub si le contenu est gratuit.

Enfin, après analyse des données de l'étude, nous avons regroupé les personnes interrogées en quatre catégories ou « groupes » selon la durée moyenne de visionnage, les dispositifs préférés et la tranche d'âge.

La génération numérique correspond à la tranche la plus jeune parmi ceux qui regardent le plus de contenus vidéo, tous groupes confondus. Il s'agit d’un public numérique compulsif qui n'a aucun problème à regarder du contenu sur plusieurs dispositifs (mobiles à 62 % et tablettes à 40 %), parfois en même temps.

Purs produits de la génération Y, les drogués du multiécran sont les moins fidèles aux programmes de télévision traditionnels. Outre qu'ils pratiquent régulièrement le multiécran, ils sont ouverts à l'idée de payer pour du contenu, contrairement à d'autres groupes.

Comme leur nom l'indique, les téléphages sont des fans du petit écran, quoique cette tranche un peu plus âgée de la génération X ne la regarde pas plus de sept petites heures par semaine. Ils sont plus réceptifs à la publicité le soir, lorsqu'ils regardent leur série ou leur émission favorite.

Les fidèles téléspectateurs représentent le segment le plus âgé, le plus assidu et le plus traditionnel du public. JT et documentaires ont leur préférence, mais, de tous les groupes, c'est aussi celui qui est le moins téléphage. Bien qu'on ne s'y attende pas forcément, ils utilisent souvent plusieurs écrans lorsqu'ils regardent la télé.

Et demain ?

Face aux nouveaux types de services vidéo qui leur disputent l'attention du plublic, les acteurs traditionnels doivent répondre pour survivre. Il ne fait aucun doute que les habitudes de visionnage ont évolué et continueront de le faire lorsque des innovations modifieront la façon dont chacun regarde le contenu retransmis.

Malgré les différentes formes que peut prendre l'évolution des attentes et des préférences des spectateurs quant à la télévision numérique, le public dans son ensemble recherche toujours un contenu pertinent, varié et de qualité pour le divertir ou l’informer. À l'heure où les diffuseurs réfléchissent à ce qu'ils feront demain, il convient de veiller tout particulièrement à la compatibilité d’un contenu riche avec une approche optimale en matière de diffusion, de visibilité et de pertinence de la publicité, aussi bien pour la vidéo que pour le public.

Pour vous procurer l'étude complète, « Un nouveau regard », cliquez ici.

Découvrez comment les solutions Brightcove permettent de diffuser et de monétise