La parité dans le secteur de la diffusion : pourquoi n’en sommes-nous pas encore là ?

La parité dans le secteur de la diffusion : pourquoi n’en sommes-nous pas encore là ?

Chez Brightcove, nous tâchons de garder un œil au-delà de nos activités principales, et notamment de considérer les points sensibles de la société telle que nous la connaissons actuellement. C’est dans cette optique que l’égalité homme-femme dans notre secteur d’activité nous a toujours interpellé. Si, fort heureusement, tout le monde n’a pas forcément déjà pu constater autour de soi ce type de discrimination, ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde.

Examinons la situation d’une façon globale: les statistiques fournies par les Nations Unies nous indiquent que les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes au Royaume-Uni. De même, les femmes diplômées sont plus nombreuses que leurs homologues masculins dans la plupart des Universités du pays. Et pourtant, les femmes demeurent fortement sous-représentées dans le monde des affaires. Vous pensez que c’est exagéré?

Observez plutôt...

Des statistiques inquiétantes

En 2013, Interbrand a publié sa liste annuelle des marques les plus réputées et a calculé à cette occasion que le pourcentage moyen de membres féminins des conseils d'administration des entreprises du classement FTSE100 représentait à peine 19 %. Seul réconfort, la même étude remarquait que ce chiffre était porté à un extraordinaire 22,7 % pour les sept premières marques de ce même classement.

Sans surprise, mais de façon tout aussi alarmante, une récente étude réalisée par Grant Thornton International parvient aux mêmes conclusions, remarquant qu’au sein des entreprises interrogées, les directions générales ne comptaient en moyenne que 24 % de femmes.

Pire encore, des experts ont révélé que ces pourcentages seraient peu susceptibles d’évoluer d’ici à 2075.

Secteur de la diffusion: élargir la représentation féminine au sein des directions techniques

Hélas, on ne peut pas dire que le secteur de la diffusion aille à contre-courant. En fait, malgré de nombreuses initiatives visant à rendre les choses plus équitables, le ratio hommes-femmes est demeuré stable dans notre secteur. Et si nous nous intéressons plus particulièrement à la partie technique de notre métier, la situation tend même à empirer. A l’occasion d’une conférence importante à Amsterdam (IBC) à laquelle nous avons participé, nous avons pu constater que le ratio femme-homme ressemblait plus à un catastrophique 1 pour 50.

Le recrutement de femmes pour des fonctions techniques a toujours constitué un gros défi, en grande partie du fait d’un manque d’encouragement au sein du système scolaire.

Il est cependant encourageant de constater que les pouvoirs publics s’intéressent désormais enfin sérieusement à l’informatique. Nous avons ainsi appris récemment aux nouvelles que la programmation informatique serait par exemple abordée à l’école dès l’âge de cinq ans. Nous pensons sincèrement que les pouvoirs publics doivent en faire davantage pour rendre l’informatique plus accessible à tous. C’est important pour la croissance de notre pays.

Une étude récente publiée par l’entreprise O2 estime que 745 000 travailleurs numériques supplémentaires seraient nécessaires d’ici à 2017 pour dynamiser l’économie britannique. La seule façon d’y parvenir est d’impliquer davantage les femmes, et cela doit se faire très tôt dans le cursus de formation. À l’échelle familiale, il est de la responsabilité de chacun en tant que parents d’agir et de ne plus penser de façon sexiste, si nous voulons ensemble mettre en place une future main-d’œuvre mixte et productive.

Ouvrir la voie vers le changement

Chez Brightcove, nous pensons que lorsque vous n’êtes pas satisfait d’une situation, vous devez agir. Comme le dit le vieil adage : si vous n’avancez pas, vous reculez. Et c’est quelque chose que nous ne pouvons accepter en matière d’égalité des sexes.

C’est pourquoi nous avons créé le programme Brightcove Women’s Initiative, conçu pour soutenir la communauté féminine de Brightcove en offrant à ses membres le moyen de poser des questions, d’obtenir un conseil, de partager de nouvelles expériences, d’étendre leurs compétences et de se maintenir informées.

Nous agissons en participant à de nombreuses conférences de notre secteur et dans le cadre de présentations, de déjeuners organisés en présence de femmes occupant des postes clés de direction, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre entreprise.

Nous sommes une entreprise particulièrement fière de briser le moule du système. En Europe, le ratio hommes-femmes est de 50/50 et, à ce jour, la majorité de notre conseil d’administration européen est constituée de femmes.

Mais nous ne pourrons seuls faire changer les choses dans notre secteur.

Il est loin le temps où dans notre métier, les femmes étaient simplement regardées et jamais écoutées. Désormais, nous savons que les femmes sont autant capables que les hommes, qu’il s’agisse de technique, de vente ou de direction. Alors pourquoi continuer à laisser les visions étroites du passé dicter notre avenir?

Pourquoi ne pas franchir encore quelques étapes pour réellement mettre en œuvre des stratégies et des activités qui renforceront vraiment le poids des femmes dans notre fantastique secteur ?