Quand la WebTV permet au numéro 1 de la presse nationale française de consolider sa place de leader tout en gagnant de nouveaux

Quand la WebTV permet au numéro 1 de la presse nationale française de consolider sa place de leader tout en gagnant de nouveaux

Inutile de vous présenter le célèbre quotidien Le Figaro, édité par le groupe média du même nom. Porté par la consécration des technologies Internet ces 15 dernières années, celui-ci n’a eu de cesse d’accroitre son audience via le développement de nouvelles plates-formes et d’applications pour les terminaux mobiles, smartphones et tablettes.

C’est ainsi que nous avons eu le plaisir d’annoncer cette année que le groupe a choisi Brightcove Video Cloud pour héberger la version mobile de Le Figaro TV, sa chaîne d’actualité et de divertissement. Avec une audience provenant des mobiles pour près d’1/3 du trafic, Lefigaro.fr peut ainsi étendre son audience en offrant aux utilisateurs mobiles l’accès à ses vidéos toujours plus nombreuses, auto-produites avec le financement de la publicité.

La chaîne Le Figaro TV propose des contenus originaux et à la demande, avec plus de 70 vidéos de 4 minutes en moyenne publiées chaque jour, allant des interviews politiques aux résumés d’actualités et aux critiques musicales. Depuis l’intégration de la vidéo sur le site en 2012, son trafic vidéo a été multiplié par 6 et suscite un réel engagement puisque plus de 80 % des utilisateurs de la chaîne Le Figaro TV visionnent plus de 50 % de chaque vidéo. La technologie Smart Player de Video Cloud permet d’élargir la cible de ses vidéos à la demande aux détenteurs de tablettes et de smartphones, sans impacter la qualité des contenus ni l’expérience de visionnage.

Début avril, capitalisant sur le succès de cette stratégie de vidéo en ligne, Le Figaro a lancé sa première application mobile développée à l’aide des outils de développement pour mobile (SDK) de Brightcove, permettant la diffusion de ses contenus vidéo sur terminaux iOS et Android. A ce jour, le site Web a déjà mis à disposition sur mobile 40 % de son stock de vidéos et d’ici à la fin de l’année, le public pourra accéder aux 60 % restants.